¿a Cuenca?, ¿a la mierda?, ¿a la luna?, ¿al infinito y mas allá?

Guiom, le français qui n’était pas venu

mayo 6th, 2009 Nerea

Ce post, je l’écris en français pour une bonne raison. Tu as tellement fait des efforts pour te faire comprendre en espangouin lors de ta visite que tu mérites cette fois que ce soit aux autres de faire l’effort. D’abord, je m’excuse car je ne trouve pas de photos de toi!!! Et si je m’en souviens bien, tu n’as pas trop pris des photos non plus… hahahaha.

nere guiom

En tous cas, tu as bien profite, j’espère. Expériences traumatisantes “Seul dans le karaoke et Seul dans le metro” comprises que je me passe de raconter car ce sont les tiennes, visite frustrée du Palais Imperial, visite a pied de Tokyo Centre, festival de taikos a l’autre bout du monde, journée d’immersion totale dans la culture espagnole au Japon …ça c’est du planning!!! Merci d’avoir été pacient, d’avoir dit toujours oui a nos plans et de tenir le coup lors que nous ne l’ont pas tenu (mes excuses pour samedi soir, sincèrement désolée). Notre tatami est le tien. Profite de ton étuis de banane!!!

En un remoto pasado

Hace unos 365 días, relatábamos Hace 365 días…
Hace unos 730 días, relatábamos Tortilla de patatas y cumpleaños

Sushi Hebdo 6

enero 20th, 2009 Nerea

Pour rien vous cacher, je ne sais même pas si on va publier ce post, disons que je vais me lancer et puis si l’inspiration me manque, je laisse tomber, ok?
Vu le nombre de commentaires qui réclament cette section, il est difficile de savoir si ceci manque à quelqu’un d’autre qu’à nous-même (j’ai des sérieuses doutes à propos de cette construction syntaxique).
Je ne me souviens pas du dernier numéro, alors on va le faire à la Memento. Ce samedi nous avons fêté notre crémaillère, en fin! 5 mois après, ce n’est pas trop tôt.
Il y a eu du monde, des collègues du boulot, des copains espangüins et des nouveaux visages. Ici faut savoir que les soirées débutent à 6 heures pour deux raisons bien pragmatiques: le dernier train part vers minuit et le soleil se couche à 5 heures du soir, donc cela nous laissait 6 heures de bonne bouffe, pas mal de bouteilles a entamer et plein de gens pour causer avec. Les bonnes soirées comme je les aime!!! Il aurait manqué un ti joint et une bonne partie de Jungle speed pour se sentir à nouveaux parmi les nôtres… hahaha
Sans blagues c’était drôle de pratiquer le peu de japonais qu’on parle, essayer de comprendre nos invités, se rappeler qui parle anglais, qui espagnol, qui japonais…surtout après le 6ème verre. Saviez vous que le saké japonais est bien meilleur quand il est chaud?
C’est fou comment les gens ne font pas de manières, s’assoient par terre, partagent les assiettes… Qui avait dit que les japonais étaient scrupuleux??? Que des conneries!
Une deuxième soirée ne devrait pas tarder, mais ce sera quelqu’un d’autre qui s’en occupera!
Parmi nos dernières aventures, regardez bien l’album photos, la nuit du 31 janvier: on a dîné avec d’autres espangüins expatriés de la vie dans un resto nommé Criston. Décors d’église, serveurs et serveuses déguisés en OTAKU (japo freak habillé en maid anglaise, geisha, champignon, banane…)
Après avoir gobé 12 Haribo avec les coup de minuit, nous avons continué la soirée dans le quartier de Golden Gay, réputé…. par ses mini bars, tous différents et surprénants. Ne vous laissez pas distraire par le nom, les bars sont autant pour hommes que pour femmes de tous goûts et tendances sexuelles.
Cette expérience  m’a rappelé notre passage il y a quelques mois dans le quartier de Naka-Meguro et la ‘nuit bizarre’ qu’on a vécu la-bas. Sans doute à refaire. Les bars n’excèdent pas les 10 mètres carrés, le style va du flamenco profond, l’ancien bordel au murs tapissé en velours rouge, le bar des copains ou les punaises qui servent à fixer les polaroid des passant accumulent des perruques de poussière, ou la chambre d’amis transformée en éventuelle salle de fêtes pour des étrangères quand le bar est bondé…
Voyez vous, rien d’ennuyant.
Je sais, il n’y a pas que les sorties nocturnes, mais je crois avoir choisi un sujet, alors laissons nous aller.
Il y aussi une ambiance pour les loups et les louves: les louves en questions on les appelle ‘gaijin raiders’ (celles qui chevauchent sur les étrangers). Nous avons fini une ou deux fois dans une discothèque ou deux, il faut dire que ça faisait looongtemps qu’on n’y mettez pas les pieds (oui, Guillermo aussi y est allé, rien que pour goûter l’alcool a volonté pendant des heures et des heures.. faut voir les conséquences… pauv tach!)
Ce n’est pas forcement notre fort, mais anthropologiquement c’est toujours drôle de voir que la dance remplace les luttes pour les femelles, que certaines femelles n’attendent plus qu’on les réclame, que nous sommes toujours des bêtes quelque part, même si on n’aime pas qu’on nous le rappelle.
En dernier, oui, il est tard et mon Guy m’attend pour mater un nouveau épisode de CSI (le seul, Las Vegas) (j’en profite pour vous recommander BONES, même style avec un tandem homme-femme très seduisant). Ou en étais -je?
Le karaoke: je m’en souviens avoir écrit à propos de nos premières expériences là-bas. On l’a remis deux ou trois fois encore. Toujours impossible de partir après une heure seulement, le diable entre en toi et il n’y personne pour t’arracher le micro des mains. La dernière fois nous avons chanté, le Guy et moi, A Perfect Day (by mister Lou Reed), such a perfect day, such a perfect song. On n’a pas des preuves, faudra nous croire.
Et sur ces notes de vieux rockanrolla je vous souhaite bonne matinée les enfants. Vous pouvez reprendre un activité normale. Banzai!

Shushi hebdo 5

diciembre 11th, 2008 Nerea

Je ne vais pas vous cacher ma déception les enfants… Je sais, il y a facebook, yahoo, skype… Mais bordel, ce blog existe!!!
C’est la 3ème tentative de poster la 5ème édition du Sushi Hebdo, et encore une fois, vous la devez a Amadou Konate Bamba, Amadou soit loué!

Tout vous raconter serait beaucoup trop long, et même s je n’ai pas de taff, j’ai une vie. Et merde, vous ne le méritez pas d’ailleurs!!!! haha

On était resté sur notre prochaine excursion avec Hirata-san, ce guide non seulement gratuit mais impayable, qui nous a amené cette fois voir le Mont Takao.
Certains le savent déjà, pour les japonais, le moment ou les feuilles des érables se tournent jaunes et rouges constitue une occasion unique pour s’extasier devant les miracles de la Pacha mama (mère terre).
Il y avait GAVé de monde bordel!!! C’était comme prendre le métro à 8h du mat… Mais conviviale, avec des nouveaux amis Hiroshi et Hiromi (elle a fait des oniguiri pour manger en regardant le Mont Fuji, délicieux!!)
C’était tellement sympa qu’on a invité tout le monde à une soirée le jour même avec Fernando (oui, encore!) et d’autres copains (espagnols) et copines (japonaises). Sincèrement, même si parfois j’ai ma dose des délires de célibataires en quête de viande locale, il faut avouer que c’est marrant.
Après un dîner copieux et bien arrosé, nous sommes partis en boîte puis au karaoke. Je sais, aux Philippines il a fallu plus de temps pour qu’en en arrive là, mais disons que… il fallait le faire!!!
Vous expliquer ce qui s’est passé la-bas est en deux mots IM-POSSIBLE. Regardez la videoplutôt…

Entre autres, ce dernier mois nous avons fait plein de truc que vous aurez du mal a imaginer, c’est pour cela que Guy va mettre de liens de partout pour que vous voyez des images, qui vous aident à comprendre… ou pas.
Je fais vite donc: Spectacle de ballet contemporain de la Compagnie Nationale Espagnole avec Fernando et GRATOSSSSS (sa soeur est copine de la sœur du coréographe!), puis le trophé NHK de patinage artistique (des participants français très surprenants en dance!!), aussi une pièece de KABUKI (théâtre traditionnel japonais où les rôles féminins sonr joués par des hommes maquillés comme KISS,
et la réception que Juan Carlos et Sofia faisaient sous prétexte d’inaugurer la bibliotèque de l’Instituto Cervantes de Tokyo… A cette occasion nous avons rencontré quelques espagnols complètement fous et nous avons continué la soirée avec eux. Pas question d’aller faire une révérence aux majestés, nous y allions que pour la bouffe et la boisson… incroyable!!!
J’en ai marre de raconter ce qu’on fait, pas drôle, on ne fait que sortir, bouffer comme des porcs et s’alcooliser…
voici les noms de certains endroits auxquels nous retournerons: Tio Danjo à EBISU (nom de la gare de métro) (car les produits espagnols bon et pas cher, ça existe ici!!!), NAKA-MEGURO (on ne connais pas les noms, mais bordel qu’on a pu flipper et s’amuser tout au même temps: des bar de 12 m² bondés de gens heureux, des dames de 60 ans l’air aussi vielles que MOI, des anciens bar à fifilles de jojoie reconverti en bar culte de musique en vinyle!!!!, toujours l’Uncle Sam (parce que c’est chez nous!), une brasserie belge mégachere… on n’y retournera pas (surtout pas avec les deux français mégacons qui s’y sont incrustés, désolés les gars mais tous les français qu’on rencontre (ICI) sont CONS), les barbacs de EKIBUKURO…

Parlons maintenant des japonais. Depuis notre arrivée, on se bat pour apprendre à communiquer, et on se rend compte qu’en tant qu’étrangers, nous avons eu de la chance, car les petits cons agacés par notre présences nous ignorent poliment, tandis que de partout, des japonais parlant un petit peu d’anglais s’approchent pour nous demander d’où on vient et si on a besoin de quelque chose… Qui avait dit que les japos étaient fermés et trop timides?
J’assiste une fois par semaine aux cours de japonais gratos (comme à l’ASTI) et la-bas, les gens sont méga cool: on t’aide a préparer un CV, une affiche pour donner des cours, on te protège contre les psuedo prof qui veulent juste te mettre la main aux fesses!! Et tout cela en rigolant. Moitié en anglais moitié en pseudojaponais nous arrivons à nous faire comprendre et à rigoler avec eux.
Bientôt nous allons faire quelques portraits des gens rencontrés ici qui nous ont marqué par leur sympathie et personnalité uniques… bientôt.
Nous venos aussi d’ouvrir une catégorie à moi toute seule : chroniques d’une gaijine au foyer. Dont le premier et deuxième épisodes sont déjà postés:
rencontres à Santos 303, où un monsieur viens vérifier le bon focntionnement des alarme d’incendie de la maison et se laisse prendre…en photo!, puis rencontres au resto nepalais du’Ichikawa, où l’on discute des problèmes pas si différents entre le Japon et l’Espagne: loyer trop élevés, salaire trop bas, précarité, emprunt à la banque impossibles, hypothèques éternelles… ça vous dis quelque chose?? Et neh, ici c’est pareil!!!
Le Guy, il a aussi sa propre catégorie sans noms: des trucs qu’on trouve lorsqu’on fait rien au boulot (c’est un idée). Entre autres il a trouvé, l’échelle utilisée ici pour mesurer les tremblement de terre (en fonction des dégats et répercussion sur les êtres humains, les animaux et les bâtiments…trop fengshui!!!!), Sapporo à brassé une bière dans l’espace… oui, je ne déconne pas! Série limitée biensur. Puis aussi, nous avons découvert des japonais en bleu dans le métro (c’est des schtrumph du sous sol) qui te comptent (avec un engin similaire à celui des hôtesse de l’air) mais ils ne savent pas pour quoi… chacun compte des choses différentes (hommes, femes, vieux, enfants, étrangers…). Il a du boulot le Guy s’il veut raconter tous les truc bizarre qui se passent ici!!

Bureaucratiquement, nous sommes depuis hier à 10 heures, tous les deux, résidents officiels pendant 3 ans!!! Youpiiiii
Je peux dorédéjà (je me souviens plu comment on écrit ce putain de mot) travailler à temps partiel!!!! Faudrait encore trouver du boulot avant!! hahha

J’ai du oublier plein de trucs, mais ça fait une heure que je retouche le post, j’en peux plus!! Seulement vous dire que nous avons ouvert une compétition où le vainqueur aura deviendra usager du blog et pourra poster des trucs (après censure, biensur).. Je sais qu’avec votre imbattable rythme de commentaires… ce n’est même pas la peine de vous en parler!!! hahaha
Et autre chose, pour ceux qui veulent, il n’est pas nécessaire d’écrire notre adresse en japonais, hier même nous avons reçu un courrier de noël depuis le Canada!!! MERCI OROR, MERCI MILLE FOIS!
Donc, voici : [Adresse censure par Guillermo, mais je vous la donne juste a noël]

Sur ceux, je remercie encore une fois Amadou et Arnaud pour ce petit détail qui signifie tant pour nous deux.
A dans un mois, donc Noyeux Joelle et tout cela!!!!

The Sushi Telegraph

diciembre 3rd, 2008 Nerea

Here we go again after a few weeks waiting for a few comments… still waiting guys. You really don’t deserve it but, let’s say I missed you.

Telling you everything would be too long, so let’s go for the basic information.

Autumn arrived to Kanto region and the maple trees turned yellow, brown, golden and finally red. We witnessed this magic event with a few thousand other people at Takao Mountain and with our favourite Good Will Guide: Hiratasan!!! This guy is amazing, once again.

After the Koyo (that’s Japanese expression for ‘watching the change of colour on the trees in autumn’) experience, we had an appointment with Fernando in Shibuya for dinner. And those who didn’t catch the last train back home went to the Karaoke. Watch the video, there’s nothing else I can say after that.

Other things we have done lately: watching Spanish National Ballet for free with Fernando, watching the NHK Figure Skating Trophy with Guillermo, discovering a Spanish bar with real tapas and not too expensive wide wine menu: Tio Danjo in Ebisu. Going to Ikebukuro for dinner and enjoy a tasty yakiniku and an excellent hot sweet sake with some Spaniard friends.

As you can see, we are training ourselves for being good hosts. Our first try was Guillermo’s cousin and his wife, they came in Honeymoon but only stayed in Tokyo for one night so we did a fast tour around Ikebukuro (a bit stressful but nicer than Shibuya) and took a last sake near their hotel where we met a very nice Japanese couple of artist who helped us out with the order and started a very nice conversation.
A few days later, Fernando’s young sister arrived and we also spent time with them, specially Guillermo, at the Akihabara Technologic District (god I hate that place!!!!)
I went with them and Fernando to Yoyogi Park, we got lucky and witnessed a marriage celebration, at least part of it. Also visited the Metropolitan Tokyo Center and saw the mount Fuji (yes,again, it has been Fuji’s month).

Now, get ready for the geeky things we have done:
Taking pictures of the guys who count people in the metro stations since 3 weeks now… They don’t even know what it is for, but they count. Like the hostesses in an aircraft. And they smile, look at the picture!
Guillermo is having breakfast, he found a replacement for the TAHO Filipino and now he eats peanut butter sandwiches, all prepared and packed to be eating without the crust!!! They have more, but the peanut is the best!!! See the pictures.

We celebrated San Clemente (its a Guillermo’s thing, don’t understand neither). We couldn’t make the parade like at Guillermo’s home town but we ate the typical dish: migas!!!!! Look for it on internet! And we drunk the whole red wine bottle Guillermo stole at the King’s reception.
By the way, I forgot to say: the King and Queen of Spain came to visit Tokyo, the organized a huge reception with typical and expensive products, so we managed to get an invitation and went there. Of course we are not the kind ‘let’s say hi to Juan Carlos’, we were more interested in having a nice and cheap peace of Spanish cuisine!!!! And we did have it!!!! We also ended up loosing the last metro and taking a very expensive taxi from Toyocho Station, but we spend a very very pleasant night!!!

You should know that Guillermo has his VISA!!! I am just waiting for an invitation from immigration services to pick up my own VISA, is incredible. I thought I would end up leaving the country… ufffff but let me say something, it is the quickest paperwork I ever did in a foreign country. Is just a little tricky, specially because our Japanese is still kind of GUGUGAGA… so hard to follow instructions!

Last but not the lest: Guillermo is in his last long hair phase… about a month before the final cut, he realizes that having his kind of hair style is worse than not having hair at all!!!! but still proud of it!!!!

The Sushi International 4

noviembre 8th, 2008 Nerea

Well guys, you keep on reading without feeding back? Ok, let’s go for the Sushi International Telegraph!
Two weeks ago, Saturday night. The most improbable thing for us to do: go to a club in Shibuya. Seems like everybody has to go there once, so we did. Fernando had an appointment at Hachiko Square. Did you know this is the most crowded crossroad in the world? Now you do, check the pics.
Club PURE (what a name!!) opens around ten and closes at 5 am just when trains start working. Which means you have to drink until you no longer can see the difference between a rhum coke and a mohito. The music was hopefully not that bad after all, hip-hop black music, so we spent the night there.
The system here goes at follows: you pay 3500yen (male) and 1500 (female) and drink all you can!!! Excellent.
Lots of gaijins of course, mainly men trying to make a good catch. We got lucky because Fernando’s friends Midori and Erina had a bunch of boys with them and we could dance and talk all night long without being bothered. Midori is an amazing peruvian-japanese girl who adopted us and introduced us to all her friends there, thanks Midori!!!!
At 5, we all got spelled from PURE into the street and came home on the first train back to Gyotoku.

This very day in the morning we visited Tsukiji Market. The fish market. For that we had to wake up at 4h30 am and get the first train so we could witness the selling of big tune fishes. We got lucky and arrive in time for the last sell. The guy giving the prices didn’t stop shouting, half singing and jumping until all the fish was sold. You have to watch the video please.
That place is huge, plenty of activity and tourists are not specially welcome because we don’t buy a thing and we can’t stop making pix and bothering everybody. But they weren’t rude, just busy!!!!
After taking 1001 pix, we met with Fernando at a bar, to savour the freshest fish in whole Tokyo, for breakfast!!!! At 7h30!!! With a beer, of course.

Wednesday, musical moment for the blog. We don’t watch TV too much here, but Sunday is Sunday. We discovered that every Sunday, highschool chorals compete on TV. Words can’t explain, watch video again! And if someone happens to know the title please give it to me, I used to sing in a choir myself and would love to have the lyrics!!!

Zip and unzip was our topic for Thursday. YKK is a Japanese brand making zips actually, and it is a very very substantial business! 123 franchises, 37000 workers and 70 countries working for them!!!
Which brand is your favourite trousers’ (whatever) zip? Have a look!

Well, we are on last Friday. This was a very long weekend, plenty of things to tell and pix to check so let’s get started!
Fernando (we are a threesome now!) and us went to Kansai region to visit Kobe, Kyoto and Osaka. We took the freaking fast, freaking expensive Shinkansen but it was worth it.
At that time we didn’t know that a Spanish-Japanese couple hosting the best Spanish Restaurant in Japan (Valmancha) will adopt us for the weekend, so we took a cheap but clean hotel for that very night and went for a late dinner izakaya style.
Saturday, we visited some Jinja Temple where families had taken their 1,3 and 5 years old children dressed up like emperors and empresses. Very cute!!!!
After checking the view from 24th floor of Kobe’s City Hall we called this Valmancha Restaurant and went directly there for a beer and some queso manchego. Valmancha is very very close to the City Hall, don’t miss it! Next to Toyota Bldg.
They suggested we go to the SAKE factories, good advice to take!!! Free sake and some little bites to the the Spanish APERITIVO.
When we came back to Valmancha, we had the best home made lunch in months (since we came here) and spent the rest of the day with this amazing family, talking about everything and nothing.
Sunday, we went to Kyoto. Full of tourists in kimono and girls dressed like geishas performing their dreams in the streets near the Kiyozumidera Temple. This place is even nicer when trees are changing their colours!!!!
After that, we wondered around the little streets, and ended up taking a taxi to the next big temple Silver Pavilion. But the gods of Tourism punished us, the pavilion was covered and we had to enjoy just the nice zen garden and the nature around the place. Which is already enough!
Then, we took our chances, taking the bus to the other side of Kyoto to show Fernando the Golden Pagoda. This he really liked!!! The sun was starting to set when we left the temple and we came back to Kobe with some little presents for Pedro, Miho and Kaori (Valmacha Papa, Mama and little monster)

That night we were starving!!!! But we waited till midnight because the restaurant was crowded and some friends of Pedro an Mijo where coming later. Suddenly, clients were replaced by the most international meeting we have seen since we got here: mexican-thai, japanese-spanish, russians… All speaking in English because of US!! We don’t speak a word of conversational Japanese yet!
It was very fun, we went for dinner to this fashionable design restaurant and enjoyed some good bites. At 2 we were home and ready for some good sleep.

We woke up around 2 pm and had just the time to gather our stuff and go to Osaka with P, M and K, to take our shinkansen back to Tokyo. We had time to have a walk around Dotombori, next to the river. Crowded!!!!

this is all folks, see you… or not!

shushi hebdo 4

noviembre 7th, 2008 Nerea

Bijour les enfants, je vois que nous ne vous avons pas manque…
Mais on s’en fout car Amadou konate Bamba vous a sauve. Payez lui une bière ou un tour en voilier…
Alors nous voici partants pour un dossier double mais bien rempli. Cela ne veux surtout pas dire que je vais vous donner plein de détails croustillants les zozos, au contraire ce sera très très comprime, comme un bon cachet.
Samedi il y a 2 semaines nous avons fait l’inacceptable: aller en boite toute la nuit au quartier de Shibuya. Comment est-ce possible? Et bien, Fernando encore une fois nous a sorti de notre cabanne de Gyotoku et nous a amené avec des copains a lui dans une boite de nuit comme des milliers d’autres a Shibuya.
Shibuya est le carrefour le plus transite au monde, regardez les photos si vous ne me croyez pas, une trouille bleu intense de traverser… Ou vont tous ces gens???
Nous avons flippé avec les LOOKs des jeunes (et pas du tout jeunes) en attendant a Hachiko Square (cherchez, l’histoire du chien qui a attendu son maître la-bas même âpres sa mort… celle du maître)
Entrée 3500 yen pour les mecs et 1500 pour les meufs, alkool a volonté jusqu’à 5 heures du mat. Zike? hip-hop, black-soul… pas un brin de ska, reggae ou punk, mais on trouvera c’est sure!
Sortie de boite dans un état plus que lamentable et ingestion de kebab imminente (comme a la maison koi!) avant de choper le premier métro pou rentrer a la caz et faire dodo comme des rois!

Si vous avez eu du mal a croire l’histoire de Shibuya (Guy en boite tout court), essayez celle-ci. On a visite le marche du poisson de Tsukiji. On s’est levés a 4h30 du mat le même jour ou l’on allait sortir avec les copain la nuit. pige?
Et bien, arrives dans le premier métro, Fernando n’était pas prés d’y être, donc nous nous sommes promenés et nous avons trouve le marche comme des grands. Énorme cet endroit, plein d’activité malgré le fait qu’a 5 heures du mat normalement ils ont fini la vente aux enchères du thon.
Mais veinards comme nous sommes, il restait encore du thon a vendre et on a pu voir la toute dernière. Jamais j’avais était, même chez moi et je dois admettre que c’est qlqchose d’impressionnant! Le gars qui gueule les prix, qui baisse jusqu’à ce que quelqu’un achète.. et qui salue avec sa casquette quand tout est fini.
Le reste, qu’ils sont moches les mollusques!!!! Si Sarko croit au karma il va se réincarner en mollusque lui…
Pour finir en beauté, Sushi pour toute la bande dans l’un des bars du coin, le sushi le plus frais mesdames et messieurs!!!
Vous saviez que les japos achètent le thon “espagnol” a des prix impossibles??? J’espère que les japonais ne se mettront pas a manger du jambon et du fromage de chez nous, il ne nous resteraient que la peau du porc et de la vache a manger!

Petite pause musicale pour le mercredi, ne parler que du poisson n’est pas bon. Si quelqu’un connaît ce morceau je voudrais avoir la partition… Et oui, ça me manque de chanter de temps en temps. Ici c’est mortel, les chorales de lycée ont une compet chaque dimanche!!! A la télé!! Ils sont fous ces japonais!!!

Âpres une suite du marche de poisson (je vous ai déjà dit que ce serait comprime?), le moment de l’ingénieur informaticien: vous avez regarde votre fermeture éclaire? Faites-le, et dites nous si la votre est signée YKK. Devinez koi.. c’est une marque japonaise:123 entreprises affilies, dans plus de 70 pays et plus de 37000 employés. Un empire sur les braguettes!!!

Comme un éclair nous sommes déjà vendredi et hop! Nous avons un pont de 3 jours!!!! hahaha Nous partons a Kansai avec Fernando, que a des contacts la-bas. On prend le Shinkansen c’est cher ce truc, sa race!!!!
En plus, comme des couillons, nous nous sommes prix a la dernière minute (c’est le cas de le dire, croyez moi) et nous sommes restes debout la plupart du chemin. On a aussi squatte les siège de première, on s’est fait remarque par un contrôleur ou deux et on a fait des copains avec les autres mec debout. Arrives a Kobe (vous savez, la viande la plus chére au Japon??? ça viens d’ici, et ce n’est pas bon, que du gras!!! Ils n’ont pas vus les steak au poivre voyons!)
Soirée tranquille dans un petit resto près de la gare et bonne nuit les enfants, demain on sort a 10h chercher un autre hôtel, ou un joli pont, dans ce hôtel, plus de chambres!
Samedi, la ville jailli de touristes, donc pas place dans 2 des 3 auberges jeunesse (oui! et alors! On est jeunes nous!!) et nous partons faire un tour, regardez du haut du 24eme étage de la mairie et chercher le resto espagnol tenu par un mec du même bled que Fernando (plein de ressources Fernando!). Arrives, bière, fromage du pays, les larmes aux yeux on veux embrasser Pedro (le propriétaire du resto), Mijo (sa femme japonaise mais qui parle un espagnol comme mon français plus ou moins) et Kaori (le petit lardon de 25 kg qu’ils ont comme fille, quel monstre de gamine, elle est jolie et énorme)
Ils nous disent pas de bisous, revenez plus tard pour le repas de 3 heures, et partez voir les usines de SAKE. On boit a l’œil et on grignote pour qlqs sous dans une ambiance conviviale et très détendue.
On revient pour remanger a l’œil au resto de Pedro et nous passons l’aprem a papoter avec eux, ils sont géniaux ces 3 la!
Bien sur on restera dormir chez eux aussi et le lendemain matin nous partons pour Kyoto, la belle ville. Plein de monde, plein de nanas en kimono et tout ça. Les temples ont les mêmes que ceux qu’on avait vu il y a 2 ans, mais avec des arbres, et des feuilles qui commencent a tourner vers le rouge intense… Pas trop mange, beaucoup marche. De retour a Kobe, nous filons directe au Valmancha prendre une bière, une sangria et on attend. On attend. On crève la dalle, on attend. Ils ferment le resto avec plein de potes dedans, on attends. On se bouffe les ongles, on attend. A minuit on part dans un izakaya tout desing en fin!!! En on n’attend plus!!!!!
On reste jusqu’à la fermeture, vers 2h du mat et on part faire dodo comme des champions. En arrivant, guy et les mecs se tapent 2 heures de Formula 1 pour voir gagner le con de Hamilton, ils vont se coucher très déçus.

Lendemain, on prend le métro pour Osaka avec toute la famille et on visite les rues infestées de monde de Dotombori. Puis on repart vers la gare de train d’Osaka pour prendre de la place dans le Shinkansen de retour a Tokyo. Cette fois, bien installes, avec une bière chacun et un petit bentobox d’automne a partager. Trop beau, mais vrai!

Regardez les photos sur le flicker ou directement sur le site, je ne mettrais pas les hyperliens sur tout ce qui bouge comme la derniere fois, c’est trop chiant.

Et maintenant, bon vendredi et BANZAI!

Sushi Hebdo 3

octubre 25th, 2008 Nerea

Bon les enfants, pas de commentaires, pas d’investissement. Je pense sérieusement qu’il faudrait changer de Sushi International par le Sushi Telegraph, vous allez voir.

Weekend

Dîner chez Anthony, pote indien qui nous a fait attendre jusqu’à 4 heures du mat pour déguster un poulet curry très très léger en épices car nous étions étrangers.. Mon cul!!!! Mortel le curry, mais j’ai cru que j’allais perdre la langue (oui, j’ai beaucoup souffert). On est rentrés au petit matin et dormi toute la journée du dimanche.

Lundi : Les japonais n’ont pas de barbe

Vu comme ils sont FASHION dans ce pays, et peu poilus aussi, les japonais se font une petite fortune avec la vente de fausse barbes, barbichettes, bouc et autres… Franchement, à ne pas le croire.

Il y a longtemps

Il y a 365 jours vous pouviez lire Un troooop long weekend, et Sécouée mais heureuse

Il y 730 jours vous pouviez lire Action terroriste

Mardi: Arnaques téléphoniques

Guillermo remarque souvent le fonctionnement des caisses dans les restaurants ou les magasin, très observateur le mec. En Espagne, il existe une sorte d’arnaque dans lequel tu montes en colère et tu exiges la monnaie pour un billet beaucoup plus gros que celui que que tu as utilisé pour payer… Pourtant, aux Philippines comme au Japon ils ont leur système pour éviter ce type de ruse. Voyons, les pinoys crient le montant quand ils le reçoivent pour marquer le coup. Le japonais ne mettent même pas la tune dans la caisse avant de te rendre la monnaie, ce qui devient plus efficace.

Malgré ceci, les voleurs ont su trouver d’autres techiniques: comme appeler les petits vieux sur leur portable lorsqu’ils sont à la banque et se faire passer par un cousin, petit fils ou niece qui aurait besoin de tune. Va essayer cela en Espagne, va!!!! J’ai du mal à croire que cela marche mais apparament ils ont déjà estorqué 170 millions d’euros et la police a déployer 58000 flics aux guichets pour protéger les économies des pauvre raitraités naïfs.

Il a longtemps

Il y a 365 jours vous pouviez lire Attentats et célébrations

Il y 730 jours vous pouviez lire C’est la fête

Mardi : En attendant les VISAS

Voici la gueule de notre nouvelle Carte d’Alien, on va e fair la collec!!! Pour masquer l’identité de l’alien en question j’ai fait qqs retouches, voyez par vous mêmes.
Mercredi: Inkan ou hanko, le sceau officiel

Ceux qui ont visités les pays asiatiques ont pu observé ces tampons personnels. Ils servent à signer des codumments officiels et autres, si vous regardez la photo de l’Alien Card vous verrez en bas a droite la marque du tampon de la mairie de Gyotoku. Et bien, Guillermo à dès aujourd’hui son putain de tampon! Il peut finalemet ouvrir un compte à la banque et tout. En fait envoyer faire un portant le nom que tu veux, sans complexes, de toute façon si c’est en français il y a peu de chances que le gars sache ce que cela veut dire DANS TON CUL. (pardon DTC)

Vous avez des commandes à nous faire passer?

Il était une fois

Il y a 365 jours vous pouviez lire ça bouge dans le coin et 69 jours pour finir l’année

Il y a 730 jours vous pouviez lire Le volcan Taal

Jeudi: Biscuits Halloween

Ils sont mignons ces japonais!!! Regardez ce que Sato-san (notre prof de japo) nous a offert jeudi dernier!!! Mignon n’est-ce pas? Comme s’ils n’avaient pas assez de fêtes, ponts, festivals et autres, ils ajoutent les festivités étrangère… il y a eu même le Beaujaulais Nouveau!!!!

Le truc c’est qu’ils offrent des tous petits détails aux collègues quand ils rentrent des vacances et tout ça. T’a l’air vraiment con lorsque tu t’ammenes les mains vides… Alors nous devons chercher un petit cadeau pour notre profe bien aimée… Des suggestions?

Il était une fois

Il y a 365 jours vous aviez tout ça a lire : Photos, Le sourire du vendeur de taho, San Miguel achète banque, Un Kdo de 500000 pesos, Glorietta bombe ou pas

Il y a 730 jours vous pouviez lire Avant les vacances

Vendredi: Comment arriver chez en 25 pas, pour vous ça va être bcp + court

1. Prendre le bus à Narita Airport direction KASAI (1500 yen)

2. Descendre à l’arrêt de Kasai et prendre le metro qui se trouve sur le même trotoir.

3. Payer un billet pour GYOTOKU (Arret numéro 20 de la ligne TOZAI) (160 yen) et monter à la plateforme direction Nishi-funabashi

4. Arrivés à Gyotoku descendre du métro, sortir de la gare et se diriger vers la droite, vers le carrefour.

5. Ne traversez pas l’avenue, mettez vous face au bilding vert (banque SMBC) et traversez comme si vous alliez à la banque.

6. Continuez tout droit, en longeant l’avenue jusqu’au prochain petit carrefour et traversez aussi.

7.Tournez à droite , vous laissez le parking à votre gauche.

8.La porte de notre batîment se trouve entre deux machine à vendre des boissons, pa compliqué.

9.Si vous êtes déjà au magasin électroménager, vous venez de louper le portail (c’est toujours ouvert, n’ayez pas peur) , faite demitour.

10. Primier palier, 3eme porte. Nous serons là… ou pas!

ll était une fois

Il y a 365 jours vous pouviez lire Yakarta, Bali et autres

Il y 730 jours nous étions perdus dans la forêt de Mindanao

Ce matin nous nous sommes levés à 4h30 pour aller voir le marché du poisson: la vente aux enchères des thons majestueux et la jaillissante vie qui se déploie autour de cet endroit. Vous en saurez plus si vous êtes sages.

The Sushi International 3

octubre 24th, 2008 Nerea

Once upon a time there was a post with no comments at all…
Are you ready for the fastest and shortest post ever?

Weedend was tiring but fast to tell about. Friday too tired to go out. Saturday diner at a Guillermo’s friend’s house, he cooked Indian food, not spicy he said: my ass!!! We keot awake thanks to HellBoy II (awesome!!! You must watch it), beers, indian rhum and because diner was served around 4 am… Came back about 6 o 7, went to bed and wake up in the afternoon. Period.

Monday : The importance of having a beard in Japan (Tener barba en Japón)

Japanese are very fashionable people and give particular importance to the way they look. This is what we all know. But what we didn’t know until now is this: you can buy fake beards in order to improve your looks. Actually neither Guillermo nor I have seen many bearded Japanese men (nor women), not more than 10. But as fashinalbe as they are you just need to put some products on the market and millions of Japanese buy them right the way!

I introduce to you: MAKE UP.

Long time ago

365 days ago, we posted Un laaaaaaaaaaargo fin de semana, Sacudida pero contenta

730 day ago we posted Acto de terrorismo

Tuesday : Trick or treachery Timos por teléfono

One of those things Guillermo likes to pay attention to is how cashiers work in restaurants and shops. In Spain there is a trick which consists upon claiming the change for a bigger bill than the one we actually used for paying. This is impossible in places such as Philippines or Japan. In Philippines, every bar tender, waiter o cashier said out laud the exact amount of money as he or she receives it. Here, the money doesn’t go into de cashier before you receive the change, so no space for misunderstanding.

But there isn’t such a thing as power of imagination. So you have to make up some new tricks. The one we are about to explain here is called: It’s me, it’s me!

+You pick up some old person inside a bank office

+You call to his/her cell (how you get his number is a mystery) and pretend to be some relative in need of money.

+Thousands of old people have been victims of the hit.

+Japanese government put 58000 police officers on ATMs all over the country (personally I haven’t seen one)

+The robbers gained 170 millions (in EUROS) during the present year.

[via japantoday]

Long time ago
365 days ago we postedAtentados” y celebraciones
730 days ago we posted Hoy es fiesta…

Tuesday: Waiting for the VISAs Ya solo faltan los visados

In a few words, this is our Japanese Alien Card. Some alterations of the original must have been done to hide the identity of the owner.

Wednesday : Upclose and personal Seal Sello oficial (inkan (印鑑) o hanko (判子))

Something that sooner o later you must do to stay in this country is having you own HANKO. In Asia, you see many shops selling kind of seals, from kids kind to old ones. If you look at the Alien Card you will see an example: right down corner, red. These seals are used in official and personal paperwork, and you need to have one before you can open a bank account. So you forget about your shitty signature and the not that nice remarks about it and simply stamp your HANKO.

If you wish to know more about it, please check these motomachicakeblog and wikipedia

A long time ago

365 days we posted, Movida local, Quedan 69 días para finalizar el año
730 days we posted El volvan Taal

Thursday: This is Halloween cookies Galletas de Halloween

Yeap, Sato-san offered us these and now we don’t know what to offer her!

We didn’t expected it, although after the Pasalubong discovery in Philippines we shouldn’t be surprised. Pasalubong are little gifts you bring back from a trip and you give to your colleagues. Back home, gifts are bought just because of a special day and to particular friends, not to colleagues. Well, of course you share your country delicacies with all your foreign friends, but that is a different matter here.

We’ll see what we can find for Sato-san, suggestions are welcome.

Long time ago

365 days ago we posted Mas fotos (siquijor),Mi vendedor de TAHO me ha sonreído,San Miguel compra parte un banco,El regalo de 500000 pesos,Bomba, o no, en Glorieta
730 days ago we posted El de antes de las vacaciones

Friday: How to get to our place in 25 steps, shorter version for you English speakers Como llegar a nuestra casa en cómodos 25 pasos

Starting from Narita International Airport

  1. Get a bus toward Kasai (1500 yen each)
  2. Get down at Kasai
  3. Take the metro (100 metres from the bus stop)
  4. Buy a ticket from Kasai to Gyotoku (160 yen each)
  5. Take the platform leading to Nishi-Funabashi
  6. You are at the 17th metro stop in the Tozai Line. If you are not, you are wrong.
  7. Your stop destination is number 20 in the Tozai Line, of course.
  8. You pass Urayasu, Minami-Gyotoku and arrive to Gyotoku.
  9. Metro station has just one exit. Go to it.
  10. stupid joke, can’t translate into English
  11. In front of the exit there is a bakery on the left and a supermarket on the right, take right.
  12. Keep walking toward the traffic light.
  13. While waiting remark the green colour bank in front of you. If what you have in front is not a green bank look for it: SMBC Bank.
  14. Walk along the main street (avenue) until the next crossing and just after crossing turn right.
  15. Parking lot at your left, keep walking until you see the 2 drinks machines, the main entrance of our building is right there. If you get to the electronic shop, come back.
  16. First floor, 3rd door. Ring.

Long time ago

365 days ago we posted Yakarta, Bali y ya veremos
730 days ago we were lost in Mindanao.

Last night we CAME back to the Café Lolita and came back by metro not like last time (la última vez.)

The Sushi International 2

octubre 17th, 2008 Nerea

Guys, the only comments we’ve seen are those made by our friends in Spain complaining about us wasting our time on writing in English for nothing. If nobody shows up we will have to tell them they are right! But well, you just found out, maybe you need some more time. We give you one more week.

There we go! Friday night I got drunk in the company of Saito (one of our Japanese friends in the Uncle Sam Party) and his girlfriend Ooishi (not oishii meaning delicious) while Guillermo left me at 1 am. Saturday was a hard day, trying to keep as much food as possible inside me. But it taught me one thing: hangover in Japanese is FUTSU KA YOI!!!! And you just need to drink, beer, wine, rhum, sake and tequila… eazzzzy!!!!

Guillermo sent Saturday hanging on with Fernando, our Spanish friend with whom we visited Kamakura city on Sunday. Actually we weren’t alone (you kidding? Thousands of tourists where there!! Seems like Tokyo was empty that day). Gabby (excoworker of Guillermo in Manila and pinoy) and Hirata-san (our guide, one of Guille’s coworkers’ father). We wer very lucky, Hirata speaks English very well and he was adorable. He took us to the Hachiman Shinto Temple, to the Hasera Buddhist temple and to the huge sitting Buddha in bronze. Finally we went to the beach, I can say now I’ve been in the Pacific Ocean, WAW!!!! We had diner at Yokohama’s China Town and walked to the Yokohama Harbour.

On Monday we had day off because of the Sports and Health Day, commemorating the opening ceremony of 1964 Tokyo JJOO. We did it our own way: watching TV, surfing on our brand new internet connexion and doing NOTHING!!!! What can be best for health????

Tuesday evenings we have Japanese class!!! They gave us the most unbelievable invitation: one day non stop training for catastrophic situations: typhoons, earthquakes, tsunamis… This is a real organisation, amazing guys. Guillermo can’t stop thinking of using the fire extinguisher! I think we will end up going to the trainings just for the fun of it!!!! Hahaha
Will they do all catastrophes on the same time??? Well, I am sure here people don’t have to wait for the German School secretary to tell them not to go working!! But do they go to the mall in those cases???
Did you know that buddhist monks wear the same kind of shoes we do in rural areas of Spain and south of France? Well, now you do. It’s called WAJARI and mothers threaten their children with them when they don’t behave in Spain as much as in Japan!!! Let us know if in you own countries this also happens, for us it was funny to find out such different cultures could have this thing in common.

Lost in Ichikawa. Last night we lost our train and ended up 3 stations from home. Almost 6 kms that we decided to do on foot (of course we din’t know we wer that far!!) following the railway. Well, the railway decided to cross a river, we couldn’t. When we were about to crack and start killing each other in front of the river, a man came towards us jogging. It was almost 2 am!!!! Com’on!!!  This old man, as surprised as he could be, lead us to the bridge that crosses the river and wished us good louck. With tears in our eyes we bowed to him a million times and start walking again. About 1 km before our destination and still thinking we would never make it, we took a cab and went home. This surrealistic experience shows us how long the path seems to be when we don’t know the destination but also how amazing.

Hope to see your comments this week, don’t be shy.

Sushi Hebdo 2

octubre 17th, 2008 Nerea

Avant tout je dois remercier tous les commentaires concernant le post de la semaine dernière. Vous méritez une suite, c’est clair ! Vous avez un petit bonus qui n’existe pas dans la version espagnole. Ne lisez pas les gros mots à vos enfants.

Un petit mot en japonais qui vous sera très utile un jour : futsukayoi (littéralement 2 jour à boire) qui se traduit par 2 bières (une blonde et un ambrée), 1 démi bouteille de sake, un verre de rouge, 2 rhum coca et 3 chupitos de tequila. GUEULE DE BOIS mortelle samedi.
C’est comme ceci que j’ai inauguré ce weekend. Une sortie très marrante avec Saito et sa copine Oishi, jeune couple de japonais de 34 ans. Ils sont adorables et très bons clients du Uncle Sam (vous vous souvenez j’en suis sure). On a bien mangé et encore mieux bu. Gui est parti se coucher à 1 heure ou 2 mais je n’ai pas voulu laisser croire aux japonais que les espanguoins sont des tapettes et j’ai fini à pas d’heure à 4 pattes face à mon joli WC. Je vous épargne le(s) reste(s). Malheureusement  pas de preuves visuelles de tout ça, faudra juste nous croire. Samedi Guy m’a pitoyablement abandonné à mon sort de pauvtach sur le canapé pour se promener avec Fernando. Il n’a pas de cœur, je sais. Quand ce sera a lui de chopper une bonne cuite il va voir !!!!

On continue donc avec notre petit weekend de pont. Comme disait Jack l’éventreur, petit à petit. Je vous jure en espanguoin c’est très marrant mais en français j’arrive pas à faire que cette phrase fonctionne, peut être comme dirait mon garagiste par pièces détachés… ???? J’accepte des conseils sur cette traduction .

Dimanche nous sommes allés visiter Kamakura, première capitale nippone et ville des samouraïs. Il y a très longtemps, dans un endroit lointain, l’Empire faisait une crise et les plus braves guerriers se sont établis à Kamakura pour mettre un peu d’ordre à tout ça. Après avoir trouvé des sponsors grâce à la construction de divers temples shintoïstes (nommés Jinja) et bouddhistes (nommé Tera) pour attirer la fortune sur la vie et la mort (les shinto ne croient pas à la réincarnation alors fallait trouver un petit complément). Donc c’était comme la petite maison dans la prairie… ET bin, NAN !!!!!! Les poignards dans le dos et les assassins cachés derrières des arbres presque millénaires faisait fureur à l’époque de la Guerre entre les Gen et les Hei, les deux grosses mafias du shogunate (chercher sur internet je ne vais pas tout expliquer qdmem). Comme on dit, l’histoire est écrite par les vainqueurs et un étang fut construit pour rappeler la défaite des Hei, 4 îlots représentaient la mort à gauche de l’étang appartenant aux Hei, très subtile…

Lundi nous avons fait un break pour expliquer les raisons d’avoir encore un lundi de libre, ou pont. Et bien, 1964 Tokyo. Les Jeux Olympiques sont inaugurés et le monde pose son regard sur la capitale japonaise. Voici pourquoi ce jour est connu sous le nom de « Jour du sport et la santé » et nous l’avons fêté en ne faisant RIEN !!!!!!  Canaping, telecomanding et course aux toilettes chronométrées.

Mardi soir nous suivons des cours de japonais offerts par des bénévoles, supersympa. Moins d’un euro par personne pour 2 heures de cours avec max 2 autres élèves. Si ton prof est absent on te refile à quelqu’un d’autre et tu ne payes pas. C’est un peu comme l’ASTI, pour ceux qui connaissent l’Asso. Pas besoin de vous dire que nous sommes des VRAIS DEBUTANTS.
Et c’est dans ces cours que Guillermo a reçu l’inspiration pour son prochain post : invitation à une journée catastrophes naturelles !!!! Et oui, on se souvient tous des simulacres d’incendie au lycée mais généralement notre expérience s’arrête là. Guillermo est très intrigué… Il veut manipuler l’extincteur à tout prix !!! Mais on se demande comment ils s’organisent. Tsunamis d’abord ? Plutôt tremblements de terre ? Ici toutes les catastrophes arrivent assez souvent donc… Une chose est claire, ils sont bien préparés pour ces occasions-là les nippons. Tout pareil qu’aux Philippines !!! Les jours de typhon on allumait la télé ou on téléphonait nos collègues pour savoir s’il fallait aller bosser ou pas, et si PAS, on partait TOUS au centre commercial, plus connu comme « mall » ou SM (nom de la franchise… vous aviez cru quoi exactement ????)

Et maintenant parlons des visites des temples bouddhistes et des raclées que nous donnaient nos mamans (papas aussi, voire grand frères ou sœurs). Et oui, je sais c’est surprenant mais je vous explique le rapport. Guillermo a remarqué (ce garçon est très observateur n’est-ce pas) des espadrilles (je pense que l’orthographe est correcte) ou sandales en osier qui portent les moines bouddhistes et qui sont vendues aux alentours des temples. Ce même type de chaussures est très commun dans les zones rurales en Espagne (le nord, le sud, l’est et probablement l’ouest aussi mais il ne l’a pas mis) d’ailleurs en Occitanie aussi on les vois. Et bien, le style est peut être différent mais il faut avouer qu’une telle coïncidence est notable. Qu’en dîtes vous si en plus on vous dit que les mamans japonaises menacent leurs enfants avec leurs WARAJI (les espadrilles en question) quand ils font des bêtises ? Et voici une question pour vous chers amis francophones. Vos parents aussi vous poursuivaient chausson à la main et geste dure lorsque vous désobéissiez ?

Hier soir nous nous sommes perdus dans notre propre quartier, nous habitons un quartier énorme et il faut dire que la nuit, il est difficile de suivre les voies du train, surtout lorsque des fichus trains il n’y en a plus et que les voies décident d’aller là où on ne peut pas les suivre. Je vais faire court : minuit et demie arrivés à 3 arrêts de métro de chez nous (à ce moment là on a cru que ce serait une bonne idée de marcher… presque 6 kms mais on ne le savais pas encore!! ). Deux heures moins le quart, nous sommes face à l’inacceptable : un canal et une fleuve à traverser mais pas un fichu pont !!! Au milieu de la nuit, notre sauveur, un vieux monsieur qui faisait du jogging (et, c’est bien naturel de faire du sport à 2 heures du mat) qui ne croyait pas de ses yeux (nous non plus d’ailleurs) nous a accompagné jusqu’au pont et nous a souhaité bonne chance avant de rentrer chez lui tout en faisant du jogging. Surréaliste. On aurait voulu l’embrasser mais vu les coutumes d’ici on a trouvé mieux en faisant les mille et une révérences et ses arigatos. A peine à 1 km de chez nous, et dans le doute total nous avons réussi à chopper un tacos. Les 800 yens le plus heureusement dépensés de nos vies jusqu’à présent. Le métro la nuit, plus jamais : faut acheter une moto !!! 2 heures du mat arrivés à la maison. Cette histoire nous montre que même si le chemin semble plus long lorsqu’on ne sait pas où l’on va, il nous apprend beaucoup de choses.

Je refuse de refaire l’explic de l’excursion à Kamkaura !!! Regardez les photos, ça suffira.

Dans le prochain numéro de Sushi Hebdo : c’est quoi un ALIEN CARD ? Samedi à l’indienne et dimanche peut etre au cinéma de l’autre bout de notre ligne de métro(pas de navets ricains, pas cher, pas à côté non plus mais…)

Comme fan de Groland j’ai toujours rêvé de dire ceci :  A la semaine prochaine et BANZAI !!!!!!