¿a Cuenca?, ¿a la mierda?, ¿a la luna?, ¿al infinito y mas allá?

shushi hebdo 4

Bijour les enfants, je vois que nous ne vous avons pas manque…
Mais on s’en fout car Amadou konate Bamba vous a sauve. Payez lui une bière ou un tour en voilier…
Alors nous voici partants pour un dossier double mais bien rempli. Cela ne veux surtout pas dire que je vais vous donner plein de détails croustillants les zozos, au contraire ce sera très très comprime, comme un bon cachet.
Samedi il y a 2 semaines nous avons fait l’inacceptable: aller en boite toute la nuit au quartier de Shibuya. Comment est-ce possible? Et bien, Fernando encore une fois nous a sorti de notre cabanne de Gyotoku et nous a amené avec des copains a lui dans une boite de nuit comme des milliers d’autres a Shibuya.
Shibuya est le carrefour le plus transite au monde, regardez les photos si vous ne me croyez pas, une trouille bleu intense de traverser… Ou vont tous ces gens???
Nous avons flippé avec les LOOKs des jeunes (et pas du tout jeunes) en attendant a Hachiko Square (cherchez, l’histoire du chien qui a attendu son maître la-bas même âpres sa mort… celle du maître)
Entrée 3500 yen pour les mecs et 1500 pour les meufs, alkool a volonté jusqu’à 5 heures du mat. Zike? hip-hop, black-soul… pas un brin de ska, reggae ou punk, mais on trouvera c’est sure!
Sortie de boite dans un état plus que lamentable et ingestion de kebab imminente (comme a la maison koi!) avant de choper le premier métro pou rentrer a la caz et faire dodo comme des rois!

Si vous avez eu du mal a croire l’histoire de Shibuya (Guy en boite tout court), essayez celle-ci. On a visite le marche du poisson de Tsukiji. On s’est levés a 4h30 du mat le même jour ou l’on allait sortir avec les copain la nuit. pige?
Et bien, arrives dans le premier métro, Fernando n’était pas prés d’y être, donc nous nous sommes promenés et nous avons trouve le marche comme des grands. Énorme cet endroit, plein d’activité malgré le fait qu’a 5 heures du mat normalement ils ont fini la vente aux enchères du thon.
Mais veinards comme nous sommes, il restait encore du thon a vendre et on a pu voir la toute dernière. Jamais j’avais était, même chez moi et je dois admettre que c’est qlqchose d’impressionnant! Le gars qui gueule les prix, qui baisse jusqu’à ce que quelqu’un achète.. et qui salue avec sa casquette quand tout est fini.
Le reste, qu’ils sont moches les mollusques!!!! Si Sarko croit au karma il va se réincarner en mollusque lui…
Pour finir en beauté, Sushi pour toute la bande dans l’un des bars du coin, le sushi le plus frais mesdames et messieurs!!!
Vous saviez que les japos achètent le thon “espagnol” a des prix impossibles??? J’espère que les japonais ne se mettront pas a manger du jambon et du fromage de chez nous, il ne nous resteraient que la peau du porc et de la vache a manger!

Petite pause musicale pour le mercredi, ne parler que du poisson n’est pas bon. Si quelqu’un connaît ce morceau je voudrais avoir la partition… Et oui, ça me manque de chanter de temps en temps. Ici c’est mortel, les chorales de lycée ont une compet chaque dimanche!!! A la télé!! Ils sont fous ces japonais!!!

Âpres une suite du marche de poisson (je vous ai déjà dit que ce serait comprime?), le moment de l’ingénieur informaticien: vous avez regarde votre fermeture éclaire? Faites-le, et dites nous si la votre est signée YKK. Devinez koi.. c’est une marque japonaise:123 entreprises affilies, dans plus de 70 pays et plus de 37000 employés. Un empire sur les braguettes!!!

Comme un éclair nous sommes déjà vendredi et hop! Nous avons un pont de 3 jours!!!! hahaha Nous partons a Kansai avec Fernando, que a des contacts la-bas. On prend le Shinkansen c’est cher ce truc, sa race!!!!
En plus, comme des couillons, nous nous sommes prix a la dernière minute (c’est le cas de le dire, croyez moi) et nous sommes restes debout la plupart du chemin. On a aussi squatte les siège de première, on s’est fait remarque par un contrôleur ou deux et on a fait des copains avec les autres mec debout. Arrives a Kobe (vous savez, la viande la plus chére au Japon??? ça viens d’ici, et ce n’est pas bon, que du gras!!! Ils n’ont pas vus les steak au poivre voyons!)
Soirée tranquille dans un petit resto près de la gare et bonne nuit les enfants, demain on sort a 10h chercher un autre hôtel, ou un joli pont, dans ce hôtel, plus de chambres!
Samedi, la ville jailli de touristes, donc pas place dans 2 des 3 auberges jeunesse (oui! et alors! On est jeunes nous!!) et nous partons faire un tour, regardez du haut du 24eme étage de la mairie et chercher le resto espagnol tenu par un mec du même bled que Fernando (plein de ressources Fernando!). Arrives, bière, fromage du pays, les larmes aux yeux on veux embrasser Pedro (le propriétaire du resto), Mijo (sa femme japonaise mais qui parle un espagnol comme mon français plus ou moins) et Kaori (le petit lardon de 25 kg qu’ils ont comme fille, quel monstre de gamine, elle est jolie et énorme)
Ils nous disent pas de bisous, revenez plus tard pour le repas de 3 heures, et partez voir les usines de SAKE. On boit a l’œil et on grignote pour qlqs sous dans une ambiance conviviale et très détendue.
On revient pour remanger a l’œil au resto de Pedro et nous passons l’aprem a papoter avec eux, ils sont géniaux ces 3 la!
Bien sur on restera dormir chez eux aussi et le lendemain matin nous partons pour Kyoto, la belle ville. Plein de monde, plein de nanas en kimono et tout ça. Les temples ont les mêmes que ceux qu’on avait vu il y a 2 ans, mais avec des arbres, et des feuilles qui commencent a tourner vers le rouge intense… Pas trop mange, beaucoup marche. De retour a Kobe, nous filons directe au Valmancha prendre une bière, une sangria et on attend. On attend. On crève la dalle, on attend. Ils ferment le resto avec plein de potes dedans, on attends. On se bouffe les ongles, on attend. A minuit on part dans un izakaya tout desing en fin!!! En on n’attend plus!!!!!
On reste jusqu’à la fermeture, vers 2h du mat et on part faire dodo comme des champions. En arrivant, guy et les mecs se tapent 2 heures de Formula 1 pour voir gagner le con de Hamilton, ils vont se coucher très déçus.

Lendemain, on prend le métro pour Osaka avec toute la famille et on visite les rues infestées de monde de Dotombori. Puis on repart vers la gare de train d’Osaka pour prendre de la place dans le Shinkansen de retour a Tokyo. Cette fois, bien installes, avec une bière chacun et un petit bentobox d’automne a partager. Trop beau, mais vrai!

Regardez les photos sur le flicker ou directement sur le site, je ne mettrais pas les hyperliens sur tout ce qui bouge comme la derniere fois, c’est trop chiant.

Et maintenant, bon vendredi et BANZAI!

Los comentarios están cerrados.