¿a Cuenca?, ¿a la mierda?, ¿a la luna?, ¿al infinito y mas allá?

Shushi hebdo 5

Je ne vais pas vous cacher ma déception les enfants… Je sais, il y a facebook, yahoo, skype… Mais bordel, ce blog existe!!!
C’est la 3ème tentative de poster la 5ème édition du Sushi Hebdo, et encore une fois, vous la devez a Amadou Konate Bamba, Amadou soit loué!

Tout vous raconter serait beaucoup trop long, et même s je n’ai pas de taff, j’ai une vie. Et merde, vous ne le méritez pas d’ailleurs!!!! haha

On était resté sur notre prochaine excursion avec Hirata-san, ce guide non seulement gratuit mais impayable, qui nous a amené cette fois voir le Mont Takao.
Certains le savent déjà, pour les japonais, le moment ou les feuilles des érables se tournent jaunes et rouges constitue une occasion unique pour s’extasier devant les miracles de la Pacha mama (mère terre).
Il y avait GAVé de monde bordel!!! C’était comme prendre le métro à 8h du mat… Mais conviviale, avec des nouveaux amis Hiroshi et Hiromi (elle a fait des oniguiri pour manger en regardant le Mont Fuji, délicieux!!)
C’était tellement sympa qu’on a invité tout le monde à une soirée le jour même avec Fernando (oui, encore!) et d’autres copains (espagnols) et copines (japonaises). Sincèrement, même si parfois j’ai ma dose des délires de célibataires en quête de viande locale, il faut avouer que c’est marrant.
Après un dîner copieux et bien arrosé, nous sommes partis en boîte puis au karaoke. Je sais, aux Philippines il a fallu plus de temps pour qu’en en arrive là, mais disons que… il fallait le faire!!!
Vous expliquer ce qui s’est passé la-bas est en deux mots IM-POSSIBLE. Regardez la videoplutôt…

Entre autres, ce dernier mois nous avons fait plein de truc que vous aurez du mal a imaginer, c’est pour cela que Guy va mettre de liens de partout pour que vous voyez des images, qui vous aident à comprendre… ou pas.
Je fais vite donc: Spectacle de ballet contemporain de la Compagnie Nationale Espagnole avec Fernando et GRATOSSSSS (sa soeur est copine de la sœur du coréographe!), puis le trophé NHK de patinage artistique (des participants français très surprenants en dance!!), aussi une pièece de KABUKI (théâtre traditionnel japonais où les rôles féminins sonr joués par des hommes maquillés comme KISS,
et la réception que Juan Carlos et Sofia faisaient sous prétexte d’inaugurer la bibliotèque de l’Instituto Cervantes de Tokyo… A cette occasion nous avons rencontré quelques espagnols complètement fous et nous avons continué la soirée avec eux. Pas question d’aller faire une révérence aux majestés, nous y allions que pour la bouffe et la boisson… incroyable!!!
J’en ai marre de raconter ce qu’on fait, pas drôle, on ne fait que sortir, bouffer comme des porcs et s’alcooliser…
voici les noms de certains endroits auxquels nous retournerons: Tio Danjo à EBISU (nom de la gare de métro) (car les produits espagnols bon et pas cher, ça existe ici!!!), NAKA-MEGURO (on ne connais pas les noms, mais bordel qu’on a pu flipper et s’amuser tout au même temps: des bar de 12 m² bondés de gens heureux, des dames de 60 ans l’air aussi vielles que MOI, des anciens bar à fifilles de jojoie reconverti en bar culte de musique en vinyle!!!!, toujours l’Uncle Sam (parce que c’est chez nous!), une brasserie belge mégachere… on n’y retournera pas (surtout pas avec les deux français mégacons qui s’y sont incrustés, désolés les gars mais tous les français qu’on rencontre (ICI) sont CONS), les barbacs de EKIBUKURO…

Parlons maintenant des japonais. Depuis notre arrivée, on se bat pour apprendre à communiquer, et on se rend compte qu’en tant qu’étrangers, nous avons eu de la chance, car les petits cons agacés par notre présences nous ignorent poliment, tandis que de partout, des japonais parlant un petit peu d’anglais s’approchent pour nous demander d’où on vient et si on a besoin de quelque chose… Qui avait dit que les japos étaient fermés et trop timides?
J’assiste une fois par semaine aux cours de japonais gratos (comme à l’ASTI) et la-bas, les gens sont méga cool: on t’aide a préparer un CV, une affiche pour donner des cours, on te protège contre les psuedo prof qui veulent juste te mettre la main aux fesses!! Et tout cela en rigolant. Moitié en anglais moitié en pseudojaponais nous arrivons à nous faire comprendre et à rigoler avec eux.
Bientôt nous allons faire quelques portraits des gens rencontrés ici qui nous ont marqué par leur sympathie et personnalité uniques… bientôt.
Nous venos aussi d’ouvrir une catégorie à moi toute seule : chroniques d’une gaijine au foyer. Dont le premier et deuxième épisodes sont déjà postés:
rencontres à Santos 303, où un monsieur viens vérifier le bon focntionnement des alarme d’incendie de la maison et se laisse prendre…en photo!, puis rencontres au resto nepalais du’Ichikawa, où l’on discute des problèmes pas si différents entre le Japon et l’Espagne: loyer trop élevés, salaire trop bas, précarité, emprunt à la banque impossibles, hypothèques éternelles… ça vous dis quelque chose?? Et neh, ici c’est pareil!!!
Le Guy, il a aussi sa propre catégorie sans noms: des trucs qu’on trouve lorsqu’on fait rien au boulot (c’est un idée). Entre autres il a trouvé, l’échelle utilisée ici pour mesurer les tremblement de terre (en fonction des dégats et répercussion sur les êtres humains, les animaux et les bâtiments…trop fengshui!!!!), Sapporo à brassé une bière dans l’espace… oui, je ne déconne pas! Série limitée biensur. Puis aussi, nous avons découvert des japonais en bleu dans le métro (c’est des schtrumph du sous sol) qui te comptent (avec un engin similaire à celui des hôtesse de l’air) mais ils ne savent pas pour quoi… chacun compte des choses différentes (hommes, femes, vieux, enfants, étrangers…). Il a du boulot le Guy s’il veut raconter tous les truc bizarre qui se passent ici!!

Bureaucratiquement, nous sommes depuis hier à 10 heures, tous les deux, résidents officiels pendant 3 ans!!! Youpiiiii
Je peux dorédéjà (je me souviens plu comment on écrit ce putain de mot) travailler à temps partiel!!!! Faudrait encore trouver du boulot avant!! hahha

J’ai du oublier plein de trucs, mais ça fait une heure que je retouche le post, j’en peux plus!! Seulement vous dire que nous avons ouvert une compétition où le vainqueur aura deviendra usager du blog et pourra poster des trucs (après censure, biensur).. Je sais qu’avec votre imbattable rythme de commentaires… ce n’est même pas la peine de vous en parler!!! hahaha
Et autre chose, pour ceux qui veulent, il n’est pas nécessaire d’écrire notre adresse en japonais, hier même nous avons reçu un courrier de noël depuis le Canada!!! MERCI OROR, MERCI MILLE FOIS!
Donc, voici : [Adresse censure par Guillermo, mais je vous la donne juste a noël]

Sur ceux, je remercie encore une fois Amadou et Arnaud pour ce petit détail qui signifie tant pour nous deux.
A dans un mois, donc Noyeux Joelle et tout cela!!!!

3 Comentarios a 'Shushi hebdo 5'

Subcribirse a los comentarios con RSS

  1. Avatar mari dice:

    Vos copins de la France n´ont pas ,peut etre, votre blog japonais .Sera pour cela qu´ils n´ecrivent pas ?
    Un petit bissu
    Il y a de mots tres mal ecrites?

    Le sais ,pas d´acents

  2. Avatar mahal dice:

    Je passe entre 1 et 2 heures à écrire, après cela, je n’arrive plus à voir les fautes. En plus je fais confiance à Guillermo pour qu’il me corrige!!!! hahaha Merci Mari pour ton commentaire!!!! Et les français ils l’ont l’adresse!!!! Ce sont juste des flémards!